Des Dragons hors de portée

Après un premier match remporté largement aux dépens du Luc Lille à l’extérieur (49-79) et une courte défaite face au Cannet (72-61), les Red Dragons ont joué pour la première fois de cette saison à domicile. Face à un gros morceau de Nationale 1, Hyères. Le résultat a été sans appel pour les visiteurs du jour (77-45).

Si Hyères a ouvert la marque dès l’entame par l’intermédiaire de son n°9, Nicolas Jouanserre, cela n’a pas reflété la philosophie du match. Les Red Dragons version 2021-2022 n’ont laissé que très peu de chances au champion de France de s’exprimer. Le capitaine Robin Poggenwisch a lancé l’offensive, rapidement imité par Mustafa Korkmaz et un festival du Polonais Krzysztof Bandura qui a enchaîné les paniers à trois points. De manière générale, les nouvelles recrues messines ont démontré tout leur potentiel à l’image du meneur, Mendel Op Den Orth, international hollandais. Ce qui caractérise Metz ? Très peu de fautes, une défense de fer et une attaque de feu. Un triptyque qui a rapidement pris Hyères à la gorge. Les Sudistes ont été dépassés dans tous les compartiments du jeu et ce, malgré quelques tentatives de l’incontournable Nicolas Jouanserre. Au terme des deux premiers quarts temps, le score est sans appel : 45-25.

Hyères aux abonnés absents

Après la mi-temps, le rouleau compresseur messin a continué de rouler sur son adversaire. Capitaine Poggenwisch a commencé sur les chapeaux de roue : deux paniers à trois points dans les deux premières minutes ! (51-27). Bien organisés défensivement et capables de contres assassins, ces Messins à la sauce internationale n’ont pas eu à forcer leur talent. Le coach, Julien Fleutot, en a profité pour faire tourner son effectif tant et si bien que tout le monde a participé à la fête. Mention particulière à Efrain Martinez toujours bien placé et particulièrement adroit au panier (67-35). Littéralement étranglés par les locaux, Hyères a peu construit, ne lançant que de longs ballons vers l’avant pour se procurer de (rares) occasions. Avec 33 points d’écart à 5 minutes, la messe était dite. Le score final ne confirmant ce constat sans appel (77-45). “Je suis le premier surpris”, avouait en fin de match le coach messin. “On ne va pas s’enflammer et se concentrer d’ores et déjà sur le prochain adversaire (Meaux, NDLR).” Cette année, les équipes de Nationale A auront du souci à se faire tant Metz semble hors de portée.

La fiche

Red Dragons – De Jong, Bandura : 20 / Poggenwisch : 18 / Martinez : 17 / Mendel : 13 / Korkmaz : 9.

Hyères – Jouanserre : 17 / Perdomo : 15 / Duran : 6 / Butkevicius : 6 / Occasio : 1.