Red Dragons – Meylan : à sens unique

Disons le tout de suite. Meylan n’a pas existé dans ce match. Si le 1er quart temps a pu faire illusion avec seulement 9 points d’écart avec les locaux, la suite du match n’a été qu’une succession d’occasions manquées pour les Grenoblois. Manque d’adresse au panier ou incapacité chronique à revenir sur les contres, les visiteurs ont été happés par le rouleau compresseur Red Dragons. En effet, l’écart n’a fait que croître : + 20 au terme du 2e quart temps (51-31), + 29 au 3e (74-45) pour terminer à +49 (103-54) à la fin du match. Meylan a sauvé l’honneur grâce à son trio composé de David Levrat-Farid Kherbache-Zouhir Boulefa, capables de beaux gestes, notamment lors du 2e quart temps. Que dire des Red Dragons ? Ils ont simplement déroulé. Tous ont participé à la fête : Poggenwisch était dans un grand jour – 2 paniers à 3 points – Fleutot était dans le même état d’esprit qui l’a guidé contre Le Cannet, Falempe confirme ses belles dispositions entrevues lors des matchs précédents à domicile. A noter également les entrées intéressantes de Jaskula et Bodemer, les régionaux de l’étape. Il faudra faire montre de la même détermination à Lannion, sachant que les Red Dragons ne pourront ni compter sur Okitapoï, Guirassy et Jaskula, absents pour ce déplacement périlleux.